Présentation de l'établissement

Créé en 1868 sur l’initiative de Victor Duruy, l’Ecole Pratique des Hautes Etudes a pour mission de former par la pratique à la recherche fondamentale et appliquée.


Composée des sections des Sciences de la vie et de la terre, des Sciences historiques et philologiques et des Sciences religieuses, l'EPHE accueille aujourd'hui des étudiants français ou étrangers pour les préparer au doctorat, ainsi qu'à un diplôme propre à l'Etablissement et à des diplômes post doctoraux de grande spécialisation.

L'établissement s'inscrit dans le système LMD et prépare aux Masters Sciences de la vie et de la terre et Sciences historiques, ainsi qu'en sciences philologiques et religieuses. Une formation professionnelle est assurée notamment en sciences de la vie et de la terre ainsi qu'en en sciences religieuses.


Conçu comme un lieu privilégié d'initiation et de formation à la pratique de la recherche de haut niveau, l'EPHE s'appuie sur un certain nombre d'Unités mixtes de recherche (UMR) liées au CNRS, à des universités, ou à de grands organismes spécialisés, comme l'INSERM ou l'INRA.

Présentation de la formation

 
Tout étudiant inscrit à l’Ecole peut bénéficier d’un enseignement d’initiation de 30 heures sur les systèmes d’information géographique appliqués à des problématiques environnementales. Ce module est dispensé au Laboratoire de Géomorphologie et environnement littoral où la plupart des travaux de recherche personnels effectués dans le cadre du diplôme, du Master ou de la thèse font appel aux techniques des SIG.

Les étudiants bénéficient d’un tutorat qui constitue depuis l'origine une composante fondamentale de la formation assurée par l'Ecole. Ils bénéficient également de l’appui des ingénieurs et techniciens de l’UMR 8586 PRODIG dont l’EPHE est une des composantes.

Titre de la formation

Information spatiale et environnement

Objectifs :
-Sensibiliser aux exigences et aux contraintes de mise en œuvre de Systèmes d'Information Géographique ;
-En maîtriser les principaux aspects théoriques et techniques dans le cadre d'études environnementales.

Programme :
-Systèmes d'Information Géographique : définitions ; exemples dans le domaine littoral et les hydrosystèmes continentaux.
-Modèles conceptuels environnementaux.
-Référentiels géographiques et intégration de données.
-Prise en main des outils (initiation au logiciel ArcGis)

Niveau de diplôme,
Cette formation est dispensée dans le cadre
-des modules d’accompagnement du Diplôme de l’Ecole Pratique des Hautes Etudes (bac +5),
-du Master SVT, (bac +5)
-des offres de formation continue de l’EPHE (Email : formation.continue@ephe.sorbonne.fr)

Taille des promotions :  10 étudiants par session.

Nombre d'heures enseignées : 30 heures


Présentation des travaux

Le laboratoire de Géomorphologie et environnement littoral de l’EPHE fait partie de l’UMR 8586 PRODIG qui rassemble le CNRS, les universités Paris 1, Paris IV, Paris 7 et l’Ecole Pratique des Hautes Etudes.


Les problématiques de recherche des membres de l’UMR se regroupent autour du thème fédérateur "environnement et développement " décliné, sous des formes diverses, dans tous les programmes. Il permet d’approfondir la réflexion sur un aspect fondamental d’une recherche qui se veut en prise avec la demande sociale. L’avancée des connaissances se fait à partir de la compréhension du fonctionnement des systèmes, de l’intégration des différentes composantes du milieu, notamment la composante socio économique.


Les programmes de recherche concernent quatre thématiques :
1 - Les environnements littoraux ;
2 - L’eau et les hydrosystèmes en zones aride et semi-aride ;
3 - L’environnement et la santé ;
4 – L’histoire des paysages.


L’ensemble des programmes donne lieu à des recherches méthodologiques sur l’utilisation des outils numériques :

o En télédétection, les travaux portent la mise au point d’algorithmes adapté pour l’identification des composantes du paysage.

o Une réflexion poussée a été menée sur l’intégration des données cartographiques multisources dans les bases de données numériques des SIG,

o La construction de modèles numériques de terrain (MNT) à faible relief pose des difficultés spécifiques. Les modélisations permises par de tels MNT améliorent considérablement la compréhension du fonctionnement des systèmes et peuvent apporter une aide importante à la prise de conscience et la gestion du risque.

o Les applications des systèmes d’Information géographique à la cyndinique sont également l’objet d’avancées méthodologiques originales.

Pour contacter

Jeannine LE RHUN, Maître de Conférences
Adresse postale :
UMR 8586 PRODIG, 2 rue Valette 75005 PARIS
Sites Web :
http://www.ephe.sorbonne.fr/
 
www.prodig.cnrs.fr/